18/07/2004

British Sea Power - The Decline of BSP

En cette période inetnse de revival garage, certains albums sont plus marquants que d'autres et 'The Decline Of British Sea Power' est de ceux-là. D'ailleurs, le qualifier d'album garage serait injuste, c'est bien plus que (simplement) cela. Il ne révolutionnera certes rien, on ne lui demande d'ailleurs pas cet exploit mais sa morgue rock, son énergie punk, ses influences multiples (Fugazi, The Wedding Present) donnent irrésistiblement envie de se bouger le cul ('Apologies To Insect Life') . Limiter l'album à juste un bon disque de rock dansant serait pourtant malhonnête, ce n'est pas du Radio 4, certains titres balancent avec justesse vers plus de sensibilité ('Something Wicked'). En tout cas, que les chansons soient sensibles ou dansantes, toutes ont les mêmes qualités mélodiques et orchestrales (guitares acérées et percutantes, chant varié et généreux à mille lieues des jérémiades de Chris Martin, rythmiques au ton juste) et font de cet album un bon compagnon de voyage qu'il est agréable de côtoyer l'esprit dégagé de toute contrainte matérielle. Attention : ne pas abuser des bonnes choses, l'indigestion n'est jamais très loin.

11:36 Écrit par Fab | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Fab, en visitant ton site, j'ai appris l'accident de Maugus.
Je suis très touché.
Maugus n'a pas beaucoup de sympathie pour mes idées...mais qu'est ce qu'on s'en fiche!!! Ce qui compte c'est que sa plume de qualité revienne parmi nous encore plus affutée qu'avant.
Je passerai prendre de ses nouvelles...avec le souhait sincère de lire qu'il sera rapidement rétabli.
Avec tout ça, je ne sais plus pq je venais. Soit!
Bonne continuation.

Écrit par : Tony | 18/07/2004

Héhéhé! Moi j'abuse souvent des bonnes choses, comme de l'Orval, par exemple (d'ailleurs, chez moi, près de ladite abbaye (oui oui!), on dit "un orval, des orveaux"). Quoique ma préférence va à la Chimay bleue!

Écrit par : Alcyone | 19/07/2004

Les commentaires sont fermés.