18/07/2004

Zabriskie Point de Michelangelo Antonioni

ZABRISKIE POINT
Réalisé par Michelangelo Antonioni,
Scénario de Michelangelo Antonioni, Fred Gardner, Sam Shepard, Tonino Guerra, Clare People
Image : Alfio Contini
Montage : Franco Arcalli
Musique : Pink Floyd, The Rolling Stones, The Young Bloods, The Grateful Dead,
John Faber, Roscoe Holcomb, Patti Page, Kaleidoscope
Production : MGM
(Etats-Unis, 1969, 106mn)
Avec : Mark Frechette (Mark), Daria Halprin (Daria), Rod Taylor (Lee Allen), Paul Fix
(le propriétaire du café), G.D. Spradlin (l'associé de Allen), Bill Garaway (Morty), Kathleen Cleaver (la militante noire)

Grand classique du cinéma contestataire de la fin des 60's, Zabriskie Point est un film étrange, oscillant entre style documentaire, escapade romantique, contestation radicale du capitalisme et lutte des classes. Tout débute par l'occupation de l'université par des étudiants, la police intervient, les choses tournent mal et un flic est abattu. Mark déciede alors de fuir la ville, vole un avion de tourisme et, au-dessus du désert, il remarque une voiture, il la frôle à plusieurs reprises pour finir par se poser près d'elle. Mark et Daria vont alors connaître une love story brève et intense jusqu'à ce que Mark se décide à ramener l'avion à Los Angeles et que Diara reprenne la route pour Phoenix où ele doit rejoindre son patron. Magnifiée par une bande son du meilleur goût, le film a la critique virulente contre la société de consommation (villes défigurées par les panneaux publcitaires, spots publicitaires infantilisants (une petite merveille d'ironie que le spot imaginé par les patrons de Daria) mais le jeu désastreux de ses acteurs (digne des pseudo-comédiens des séries érotiques sur AB3), le cadrage approximatif, un montage brusque voire brutal gênent et donnent un sentiment d'amateurisme malvenu. Hormis quelques scènes légendaires (l'explosion de la maison du patron de Daria en final, hallucinante et poétique) un sentiment d'énorme gâchis subsiste.

11:05 Écrit par Fab | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.