13/10/2004

Les artistes et leur entourage

Non, non, le petit monde du rock belge n'est pas peuplé que d'elfes enchanteresses et d'anges cajoleurs, il est même infesté de sales petits parvenus insupportables qui, parce qu'ils ont vendu 10.000 disques, se permettent d'être infects avec leurs confrères et néanmoins ennemis.
 
Dernier exemple en date le week-end dernier, avec un groupe qui jouait à l'Eden de Charleroi, dont l'entourage odieux n'a même pas daigné laisser le moindre espace vital au groupe qui oubvrait le bal. Résultat, nos comparses se sont retrouvés en rang d'oignon sur la scène, avec à peine un mètre pour se mouvoir et une violoniste qui était même carrément hors des lumières. Et tout ça grâce au mépris du  manager de ce groupe qui ne refusait de discuter avec des gars "qui n'ont même pas vendu 15.000 albums".
 
Et dire que Lee Ranaldo, le guitariste est un type si abordable et modeste, alors que s'il y en avait bien un qui pourrait se permettre une telle attitude, ce serait bien lui mais non, la grande classe! Foutez bien la merde les gars, de toute façon elle passe déjà en long et en large sur StuBru et c'est pas moi qui vais venir frotter.


20:18 Écrit par Fab | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

rhaaa.... ...déja eu ce sentiment...! a un autre échelon mais le groupe en question ce foutais de savoir que nous ne pouvions pas jouez debout a la percu vu leurs poids, la chaise qui étais devant cette percu étais tout logiquement prévu a poser son superbe ampli qu'il ne pouvait déposer a terre...rock n'roll!
le pire je pense, c'est quand tu joue et que l'autre groupe fait son song-chek....déja vécu aussi ca!

Écrit par : armatt | 14/10/2004

enfin un peu de nerfs Balance les noms maintenant qu'on rigole pour 1 x.

Écrit par : BARNEY | 14/10/2004

Les commentaires sont fermés.