17/10/2004

Gisli, interview + concert

Juste de retour du Botanique, quelques impressions à chaud. D'abord, l'interview de Gisli, rien à dire, sympa le mec, ça change des petits cons qui se la jouent et n'ont absolument rien à dire. Et même si ce ne sera pas l'entretien philosophique du siècle, cette discussion à batons rompus restera un bon souvenir, c'est incroyable la variété des gôuts musicax de ce gars, de Sonic Youth à Daniel Johnston en passant par Kelis (et oui!!!) ert Pavement, l'ami islandais que l'on compare à Beck et à Eels (rien que ça) n'a pas d'oeillères. Ajontons-y un second degré joyeusement cynique et voilà un tour du propriétaire ma foi fort alléchant. Qui n'en veut?
 
Sur l'immense (sic) scène du Witloof Bar, Gisli et ses acolytes pas anonymes nous ont offert un set plus rock que l'album, bien dans la lignée de ce que des groupes comme Weezer ou Sum 41 peuvent faire. Là encore, pas le concert de l'année, mais une bonne petite soirée sympatoche à s'enfiler derrière les oreilles, ça n"a jamais fait de tord à personne.

22:21 Écrit par Fab | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

go get em tiger... ...titre exellent, celui que je préfere!
Gisli m'as appris que j'étais suicidaire, il dit sur Mum que c'est déprimant et que si les gens ne sont pas encore morts ils peuvent s'achever en passant Sigur Ros....!
Je suis un survivant alors ;)))!

Écrit par : armatt | 20/10/2004

Les commentaires sont fermés.