19/12/2004

Lisa Cerbone - Ordinary Days

Après deux albums passés aux oubliettes de l'histoire de la pop des nineties, il est bien à craindre que le troisième album de  l'Américaine Lisa Cerbone ne rejoigne ses compagnons d’infortune au cimetière des grâces enfouies dans les abîmes d’une histoire de la musique décidément trop injuste. Et pourtant… que de beautés discrètes dans leur écrin folk sur cet album à la patine impeccable, dont le seul tort est sans doute de se mirer dans sa propre beauté, à l’écart des courants passagers vides de tout sens qui éloignent les âmes fragiles et sensibles du déluge NRJ-MTV-Fun-…… (Fill in the gap). Dans cet univers délicatement sensible, loin de toute mièvrerie bleuette, à l’écart des gesticulations grotesques de tant de pauvres starlettes au string proéminent, ces ‘Ordinary Days’ pénètrent (trop) discrètement les têtes et les cœurs, et si ses premières écoutes ne nous font que des soupirs d’indifférence glacée, et pourtant on aurait bien tort de s’arrêter à ces considérations superficielles dignes des critiques du Télé Star. Et, preuve supplémentaire que qualité rime souvent avec exigence, les quelques semaines qui se sont écoulées depuis l’achat de cet album m’ont rassuré d’une chose, que j’ai bien fait d’attendre avant de rédiger une chronique à la va-vite qui serait passée à côté de l’essentiel. Lisa Cerbone mérite toute notre attention, rendons-la lui bien.

 

Lisa Cerbone – Ordinary Days (Ocean Music / Mosaic Music)





12:24 Écrit par Fab | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.