20/12/2004

2046 de Wong Kar-Wai

Chine, 2004
Réalisation : Wong Kar-Wai
Scénario : Wong Kar-Wai
Avec Tony Leung Chiu-Wai, Gong Li, Takuya Kimura, Faye Wong, Zhang Ziyi, Carina Lau, Chang Chen, Maggie Cheung
Photo : Christopher Doyle, Kwan Pun-Leung, Lai Yiu-Fai
Musique : Shigeru Umebayashi, Peer Raben
Durée : 2h09

 

Les années passaient, longues comme un film de Jacques Rivette, et Wong Kar-War, obsédé textuel de la perfection de l’intimité sournoise, demeurait empêtré dans les soucis, et son 2046 était en passe de devenir le dernier sujet de boutades dans le petit monde cruel du septième art. Et puis survint l’incroyable nouvelle, le film allait enfin sortir et chacun pourrait enfin goûter à une la subtile prolongation de l’univers en demi-teintes oniriques d’In The Mood For Love, cet immense chef d’œuvre du non-dit intime.

 

Hélas, trois fois hélas, j’ai beau être très client de Mister Wong, de son regard velouté sur les rapports amoureux et de ses univers tendrement sombres, la lourdeur démonstrative de ce 2046 m’a agacé plus d’une fois et j’ai bien eu du mal à accrocher à cette histoire d’un romancier qui met en scène ses rapports complexes avec ses diverses amantes dans le roman de science-fiction qui sous-tend le film. Ajoutons-y une musique pseudo-classique lourdingue à cent lieues de la délicate mélopée qui frissonnait l’échine d’In The Mood For Love et vous obtenez la recette de deux heures d’ennui profond. La fois prochaine, je me repasserais le DVD d’Happy Together



22:55 Écrit par Fab | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.