24/01/2005

Camera Obscura - Underachievers Please Try Harder

Mes chers amis lecteurs de ce blog, si vous n’aimez pas Belle & Sebastian et les Beach Boys, abandonnez votre lecture sur le champ, vous n’aimerez de toute façon pas ce qui va suivre. Les autres, suivez-moi sur un chemin éclairé de fleurs doucerettes aux voix de jeune fille en pleurs, où les jeunes gens tristes viennent déclamer leurs malheurs adolescents dans un cocon tendrement ouaté.

 

Car tout n’est que douceur sixties sur cet album qui a fait craquer mon petit cœur d’artichaut, moi grand adolescent attardé qui aurait tant aimé déclarer sa flamme à Françoise Hardy et/ou à Zouzou vers 1967-68 par là (l’année où mes parents se sont mariés, est-ce vraiment un hasard ?). Aujourd’hui 24 janvier, j’ai encore 33 ans pour quelques heures (si vous me lisez demain 25 janvier ou plus tard, j’aurai passé le cap des 34), et cette bluette me renvoie l’image de mes camarades adolescents fous amoureux des jeunes filles feignant d’ignorer leur présence, toutes aguicheuses qu’elles fussent à l’époque. Et dans mes rêves les plus fous, j’emmènerais Tracyanne Campbell et Carey Lander à tour de rôle à l’arrière de ma Motobécane, on irait dans les champs de blé avaler des Chamallows et se faire des bisous coquins dans le cou et tout se terminerait vers 17 heures par un tour de manège payé avec l’argent de la grand-mère qui n’a d’yeux que pour son petit-fils chéri.

 

Ce soir, j’ai 33 ans pour la dernière fois et je réécoute pour la 40è fois en un mois Underachievers Please Try Harder, et je me dis que le 24 janvier 2006, cet album partagera toujours une partie de mes secrets d’ado tourmenté.

 

Camera Obscura – Underachievers Please Try Harder (Elefant Records)


22:16 Écrit par Fab | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.