23/02/2005

Marsen Jules - Herbstlaub

Dans des climats proches des frimats de la terre, et de la lente décrépitude des feuilles d’automne (Herbstlaub en allemand) Marsen Jules déploie ses boucles en un clin d’œil complice à Henryk Mikolaj Gorecki et sa Troisième Symphonie un jour magnifiée par la divine Dawn Upshaw (chez Nonesuch), et au passage, le musicien allemand aussi connu sous le nom de Martin Juhls (et actif dans les combos electro Falter et krill.minima et Falter) nous envoie rôder autour de la maison de Giya Kancheli, et inquiets par ces fenêtres à demi closes, ivres de froid et d’inquiétude, nous nous réfugions dans les boucles électro-symphoniques (où se glissent subrepticement ici un piano, là une harpe) de ce magicien de la cambrure rentrée qu’est Marsen Jules. A découvrir de toute urgence pour les amateurs de paysages glacés dont émergent à peine quelques buissons épars.

 

Marsen Jules – Herbstlaub (City Centres Offices /  Boomkat)



14:18 Écrit par Fab | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.