14/03/2005

On Stage - Laura Veirs (Botanique, 13 mars 2005)

Visiblement, le bouche à oreille fonctionne de mieux en mieux pour Laura Veirs et c'est dans une Rotonde pleine comme un oeuf que la demoiselle de Seattle, accompagnée d'un tromboniste/claviériste au phrasé parfumé et sensible et d’un guitariste discret et attentif, a parcouru le sublimissime (et je pèse vraiment mes mots) Carbon Glacier, ainsi que son premier album, The Triumphs and Travels of Orphan Mae (ouf !), resté inédit chez nous jusqu’il y a peu et que son label a eu l’excellente idée de ressortir. Dans des instants parfois magiques (la première demi-heure du concert ou des moments purement instrumentaux d’émotion pudiquement contenue, le trio nous a fait voyager dans les paysages dépouillés du Nord-Ouest américain, terre de prédilection d’un folk qui fait de plus en plus d’adeptes. Moins convaincante dans les moments plus électriques de la seconde partie de son set, Laura Veirs, dans une tentative sans doute louable de muscler sa musique de l’intime conviction, n’a pas atteint les sommets de sa précédente apparition au Botanique mais il y est vrai que reproduire de tels instants de magique éternité ne se fait pas sur un simple claquement de doigts. Dommage aussi que l’album tout aussi essentiel Troubled By The Fire n’ait été qu’effleuré.

Pour terminer, un scoop (si, si). Le nouvel album de Laura Veirs est attendu chez nous pour le mois d’août et une nouvelle tournée suivra en septembre. Plus que jamais à suivre, donc.

Pour ceux qui ne connaîtraient pas encore Laura Veirs, des extraits sont écoutables ici.

11:37 Écrit par Fab | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.