28/03/2005

De retour sur les ondes, Radio Panik

Au milieu d’une nuée d’émetteurs dont la seule vocation doit être de vanter les mérites assez peu émérites d’un quelconque fabricant d’engins cracheurs de CO2, Radio Panik fait partie de ces trop rares héros tentant de résister à l’agression publicitaire malsaine où la compromission règne en maître quand il s’agit de sélectionner la programmation musicale.

 

Créée en 1983 par un collectif de défenseurs des droits de l’homme, Radio Panik fait partie de ces précurseurs de la radio libre et sans contraintes et a fonctionné tant bien que mal durant vingt ans jusqu’au jour où, privée de ses locaux de la caserne Dailly, et sans financement pour en trouver d’autres, la radio devint une R.D.F et beaucoup se dirent à ce moment que c’en était fini d’une des plus belles aventures de la bande FM bruxelloise. Heureusement, courant 2004, la situation finit par se débloquer quand les toujours motivés responsables de la station conclurent un deal avec la Communauté Française qui leur octroya des locaux à titre gracieux.

 

Parmi les émissions, relevons le toujours aussi enthousiasmant Point G (le lundi de 21h30 à 23 h, ou comment passer de la bonne musique sans se prendre, du tout, au sérieux) ou Spook Rider (le mardi de 20h30 à 22h, entre free jazz et pop oubliée). Alors on se branche sur le 105.4 FM, et plus vite que ça nomdidjuu ;-)


21:42 Écrit par Fab | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.