31/05/2005

Folk Furieuse souffle sa première bougie

Lecture favorite d’entre les favoris, Folk Furieuse fête aujourd’hui sa première année d’existence, souhaitons-lui un excellent anniversaire et qu’il continue longtemps de nous abreuver de ses posts sur les légendes d’un monde où tout n’est que classe et volupté. Neil Hannon, Johnny Cash, Dionne Warwick, Joni Mitchell ou Keren Ann lui disent merci, nous aussi.



22:29 Écrit par Fab | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Soundoo, powering independent music

Défenseur implacable des musiques indépendantes en tous styles et de tous pays, Soundoo offre en écoute un nombre impressionnant de références, de quoi rassasier les gourmets les plus blasés par une offre musicale exponentielle. Et pour ne rien gâcher, les productions de notre label maison Top 5 Records sont également en ligne sur le site.

Les liens vers les artistes Top 5 Records

John Cunningham

Jawhar

Paul Stuart & The Sweet Powerpack

Major Deluxe


13:26 Écrit par Fab | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

30/05/2005

Boy's Book, entre Cat Power et Islaja

Aujourd’hui, ma question sera simple, connaissez-vous Caroline Gabard ? Non, jamais entendu parler ? Rassurez-vous, voici cinq minutes moi non plus et pour cause puisque cette jeune Nantaise est hébergée sur le micro-label ultra rikiki My Little Cab Records (désolé, pas encore de site web), c’est dire le degré de confidentialité. Petite soeur d’une Cat Power qui aurait rencontré les Finlandaises d’Islaja et la Canadienne Julie Doiron dans un périple soudainement étoilé, Caroline Gabard aka Boy’s Book donne des envies de rencontre aux confins des balises boréales, depuis le temps que nous en rêvions.

 

Pour la contacter, ou pour simplement goûter à ses ambiances, envoyer un mail à

 

mylittle.cab@laposte.net

 

En écoute, un titre: 

Boy’s Book - Moutain


21:48 Écrit par Fab | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Metric + Broken Social Scene au Bota

Ce dimanche 5 juin, une seule adresse pour les fans invétérés de musique canadienne aux guitares multiples, le Botanique et son Orangerie qui accueille en une double affiche diablement attirante Metric, le groupe de la charismatique Emily Haines découvert dans le touchant Clean d’Olivier Assayas, puis en tête d’affiche, Broken Social Scene et son collectif à la faconde jubilatoire. Un des derniers concerts de la saison à ne pas manquer, avec celui de Vetiver ce jeudi à l’AB (mais pourquoi donc je bosse ce jour-là ?)

Quelques vidéos de Metric pour la bonne bouche

Dead Disco

Combat Baby

Succexy

Calculation Theme

IOU


11:46 Écrit par Fab | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

29/05/2005

Julien Lourau et son sax ténor palpitant

Représentant méconnu de la scène électro-jazz française, Julien Lourau et son sax ténor sortent un nouvel album sobrement intitulé Forget, apparemment dans la même veine que son précédent opus Fire, voilà qui devrait plaire aux aficionados du Miles Davis façon seventies.

 

En prime, et puisque c’est dimanche soir, quelques extraits de Fire pour vous faire une idée un peu plus précise.

 

Don’t Save Me

 

Sometimes

 

La Boucle


21:25 Écrit par Fab | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

United Musik, nouveau disquaire d'occasion

Nouveau venu dans la grande famille des disquaires d’occasions, United Musik vient d’ouvrir ses portes du côté de la Place Fontainas, plus exactement au n° 26. Heures d’ouverture : du mercredi au samedi de 11h à 18h30 et le dimanche de 12 à 17h. Plus d’infos au 02/503.22.03, en attendant un site web qui ne demande qu’à s’étoffer. En espérant que Daisypopp ne m’en veuille pas trop de faire la pub d’un concurrent de l’Arlequin







14:54 Écrit par Fab | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

28/05/2005

Flash-back : Christophe - Comme Si La Terre Penchait

Réécouté ce matin en allant à une brocante où plein de trésors attendus (The Supremes, Johnny Cash) ou inattendus (Crosby, Stills, Nash & Young) me tendaient les bras, Comme Si La Terre Penchait, l’album de Daniel Bevilacqua aka Christophe sorti en 2001 que je n’avais plus mis entre les oreilles depuis un rude bail, m’a fait me poser une sacrée chirée de bonne question : et si c’était le meilleur album de chanson française des années 2000 ? Une bonne claque en tout cas à tous les Delerm, Marchet et Bénanar censés incarner la relève.

 

Christophe – J’Aime L’Ennui

 

Christophe – Comme Un Interdit

 

Christophe – Le Man

 

Christophe – Nuage D’Or

 

Christophe - Voir


21:23 Écrit par Fab | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

27/05/2005

Anaïs, une touche d'humour bienvenue

Découverte grâce à l’excellent webzine Octopus où elle est CD de la semaine, Anaïs Croze aka Anaïs gargarise le burlesque de la vie quotidienne et son sourire mélodieux aux accents de vanille acidulée, en écoute sur son site, balance à la face du monde que la musique doit être un plaisir, toujours. Et quand c’est fait avec un tel second degré, c’est encore mieux.



19:56 Écrit par Fab | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Réédition du Goo de Sonic Youth

Cette fois-ci, plus aucune excuse ne sera tolérée, même pas la migraine due à l’absorption massive de substances chimiques qui font bondir de rage. Comme Sonic Youth réédite en version deluxe de Goo, premier et mythique album de Kim Gordon, Thurston Moore & co sur Geffen Records, plus aucune raison d’hésiter, surtout que cette réédition sera agrémentée d’un deuxième CD de faces B et de démos d’origine. Pour les accros, le tout sera proposé en quatre vinyls, un must pour le collectionneur qui sommeille un peu en chacun d’entre nous.

Sans doute plus accessible, mais non moins essentiel que son prédécesseur Daydream Nation (1988) ou le tout dernier Sonic Nurse, Goo (1990) est à ranger du côté des éternels du rock, ceux qu’on se remémorera encore dans trente ans en se disant ‘putain, quelle époque tout de même’.


14:36 Écrit par Fab | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

26/05/2005

V/A - The Soul of Black Country (preview)

Décidément, la soul n’aura de cesse de nous faire jouir de ses atours plus ou moins secrets, on a beau être en 2005 (si, si, je vous jure) écouter Candi Staton, Curtis Mayfield, Betty Lavette, Bettye Swann ou Earl Gaines encore aujourd’hui me fait, aujourd’hui plus encore qu’hier un effet aussi sensuellement génial. Si c’est ça vieillir, alors je veux bien.

 

Pour se mettre l’eau à la bouche, quelques extraits de la compilation Dirty Laundry : The Soul of Black Country disponible chez Other Music.

 

Bettye Swann – Just Because You Can’t Be Mine

 

Earl Gaines – You Are My Sunshine

 

Betty Lavette – What Condition


23:07 Écrit par Fab | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |