10/07/2005

The Tears - Here Come The Tears

The Tears ou le retour du Suede d’il y a dix ans façon Dog Man Star ? Oui, sans doute, mêmes ingrédients glam pour un Brett Anderson toujours aussi amoureux du Bowie époque 1977, qui retrouve Bernard Butler, son guitariste d’une époque béatifiée à tout jamais par les premiers fans du groupe qui ne se sont jamais vraiment retrouvés dans les albums qui allaient suivre. Et à vrai dire, nous sommes heureux de retrouver ce son clinquant et cette enflure bourgeoise (Refugees, Autiograph, le mal nommé Imperfection, Lovers, Apollo 13) qui faisait pétiller dans un coin de notre mémoire les deux premiers albums du groupe. Et si certaines parties électroniques spatiales relèvent plus de l’anecdote (Co-star, The Asylum), que les balades n’inspirent qu’un vague sentiment d’ennui (The Ghost of You) et que les autres musiciens ont à peu près autant d’importance que l’avis de Benoît XVI sur la musique rock, ce n’est pas tous les jours qu’on se prend dans la gueule un disque qui allie une classe pop folle et une musique champagne du meilleur cru. Bienvenue dans le meilleur de la première moitié des nineties. 

 

The Tears – Here Come The Tears (Independiente)

 

Vidéo : The Tears – Refugees


23:06 Écrit par Fab | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.