11/09/2005

Black Rebel Motorcycle Club – Howl

Après avoir largement prouvé lors de ses deux premiers albums que la musique californienne ne se résumait pas qu’à une musique de surfeurs, les Black Rebel Motorcycle Club, groupe de la Cité des Anges, étaient généralement comparés à la noisy pop tendance The Jesus And Mary Chain et aux groupes de shoegazing genre Ride. Deux années ont passé depuis Take Them On, On Their Own, le groupe a capitalisé sur un succès mérité lors de nombreux concerts et festivals puis s’est dit que le moment était venu de passer à autre chose. Douze mois de dur labeur plus tard, on se dit que le trio Hayes/Turner/Jago a dû écouter un peu d’Oasis ou de Suede (Howl) et beaucoup de blues et de country. Car de shoegazing, plus guère de trace pour la bonne et simple raison que les guitares électriques ont été rangées au grenier pour faire place nette à une acoustique qu’on pourrait sans crainte qualifier d’americana (Shuffle Your Feet, Devil’s Waitin’). Désormais plus proche de Johnny Cash ou de Bob Dylan (Ain’t No Easy Way, Fault Line), la musique de BRMC, avec toujours la voix en camaïeu de gris de Peter Hayes, a quitté les salles de muscu pour la table en bois au fond du jardin, et il fait bon s’y attarder, ne serait-ce qu’une heure ou deux.

 

Black Rebel Motorcycle Club – Howl (Pias)

 

Deux extraits sur Myspace

En mp3 : Black Rebel Motorcycle Club – Ain’t No Easy Way


11:29 Écrit par Fab | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.