15/10/2005

Apse - Apse EP

Pour un premier EP véritablement produit (les autres étaient jusqu’alors des autoproductions), les Américains de Apse n’ont pas fait les choses à moitié en signant sur l’excellent label espagnol Acuarela (Damon & Naomi, P:ano, Matt Elliott). Explorant un territoire où le post rock bon teint (Leer, Marrer) alterne avec les nappes ambient d’une densité brumeuse inquiétante (AE, Balat), le groupe US fait montre d’une maîtrise certaine dans l’élaboration de climats énervés à la 65 Days Of Static (dont l’écho des murs nous annonce un nouvel album, déjà, pour tout bientôt) et de langueurs obscures dignes de l’univers atypique de Stephan Mathieu, avec cependant de ci de là des pertes d’équilibre malvenues. Moins captivants, voire carrément irritants lorsqu’ils se mettent en tête de se joindre à la cohorte des imitateurs de Thom Yorke (Keep), les six membres du groupe nous dévoilent dans leur premier six-titres enfin valablement diffusé une palette de couleurs entre gris clair et noir cristallin, qui si elle ne recèle pas les trésors flamboyants du Godspeed, nous donne largement envie de découvrir la suite des événements. En dégradé de gris évidemment.

 

Un disque : Apse – Apse EP (Acuarela)

 

Deux mp3

Apse – Leer

Apse – Marrer


13:38 Écrit par Fab | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.