10/11/2005

Dominique Dalcan – Music Hall

L’ami Daisypopp vient d’en parler il y a quelques jours, Dominique Dalcan annonce son grand retour à la vie terrestre, après ses pénibles escapades électroniques sous le pseudo de Snooze. L’occasion aussi de revenir sur la chronique de son Best Of, sobrement intitulé Music Hall.

 

Retour vers le futur. Nous sommes en 1994, Dominique Dalcan enregistre un deuxième album (Cannibale, sorti à l’époque sur le label belge Crammed Discs), chef-d’œuvre de chanson française pop à la production somptueusement inspirée par un certain Bertrand Burgalat. Onze années plus tard, le chanteur chauve pas sur le retour redéboule dans les bacs avec Music Hall qui, malgré ses faux airs de vrai album, est en fait un best of des plus classiques. De l’album Cannibale, Dalcan a eu le bon goût d’en retenir les titres les plus imparables, à commencer par Le Danseur de Java, Happiness et bien sûr Brian, titre wilsonien en diable où il met en scène avec ô combien d’esprit et d’ironie le dilemme entre création artistique et commerce. Comme pour tout best of, chacun regrettera l’absence de tel titre qui lui tient à cœur (notamment La Lionne & Le Tigre ou encore Erreur de Jeunesse), ainsi que des choix un peu malheureux pour un disque sensé aborder la crème du répertoire d’un artiste. Pour notre part, nous nous serions bien passés de ‘Rose’, B.O. du film ‘Ma Vie En Rose’ avec cette enquiquinante de Zazie dans le rôle de la chanteuse et du pseudo-trip hop en guise d’arrangements. Cette faute de parcours et une reprise convenue du standard ‘The Look of Love’ mis à part, c’est un vrai bonheur de refaire un tour du côté de chez Dalcan, et ce n’est pas la douce amertume du nouveau single ‘Music Hall’ qui viendra gâcher le paysage. Que du contraire.

 

Un disque : Dominique Dalcan Music Hall (Ostinato / Discograph)


22:20 Écrit par Fab | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.