13/01/2006

The Earlies - These Were The Earlies

Groupe mi-texan mi-anglais, The Earlies cultivent l’art de nous emmener sur de fausses pistes. Dès les premières secondes, on a l’impression, farouche et belle, que les Beach Boys reviennent, l’effet ne dure cependant que les quelques secondes du morceau. Désorientés, nous croyons alors trouver le sentier qui mène à la tanière des Mercury Rev (ah, cette voix du chanteur Brandon Carr), le chemin est toutefois semé d’embûches et nous apercevons au loin la bande hallucinée des Polyphonic Spree. Le vent soufflant de tous ses poumons, les sons ne nous parviennent que par intermittences et de trop rares instruments (basson, hautbois, violoncelle), échappés par bribes de l’orchestre de Divine Comedy, à moins que ce ne soit des Flaming Lips, se frayent un chemin entre les arbres effeuillés. Un instrumental peu convaincant plus loin, nous n’avons guère progressé dans notre quête du schpounze, et à vrai dire, embaumé de sons flatteurs et étourdis, nous n’y prêtons plus guère attention. Le moment présent étant décidément trop beau, nous n’avons plus envie de le gâcher en conjectures pénibles et vogue la galère dans toutes les directions. 

 

Des extraits en streaming : Morning Wonder / Lows / Wayward Song

Une video (Format QT, 14 MB) : The Earlies – Morning Wonder

Un disque : The Earlies - These Were The Earlies (Labels)

22:44 Écrit par Fab | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : the earlies, video, labels, critique, pop, rock |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.