24/03/2006

Ursula Rucker – Humbled

Egérie de la cause afro-américaine, poétesse du féminisme le plus combatif, artiste protéiforme aperçue notamment auprès de The Roots, Ursula Rucker est une personnalité entière et redoutable dont le précédent album album Silver Or Lead nous accompagne aujourd’hui encore, tant la sincérité de son propos, alliée à des musiques de tout premier plan, tranchait dans un monde où l’ego le dispute trop souvent au superficiel. Loin des clichés sexistes/machistes/racistes (biffer la mention inutile) d’une industrie du rap engluée dans la pire des putasseries, la poétesse de Philadelphie conte, sur des rythmes où se mêlent, généralement avec subtilité, la soul, le funk, l’électronique et le jazz, les déboires d’une certaine frange de la société américaine fascinée par la violence, envers ses minorités ethniques et sexuelles, mais aussi envers les méfaits que son gouvernement commet en son nom dans des camps comme Abu Ghraib. Comme de bien entendu, devant tant de sérieux et d’austérité (à l’instar de la pochette, ça ne rigole pas sur ce disque, mais alors pas du tout), les amateurs de sucreries façon Sugababes ou de grossièretés genre 50 Cent ne daigneront même pas accorder une demi-seconde d’attention à mademoiselle Rucker, il est fort à craindre que son troisième opus ne touchera que les plus convaincus. Nous serons du nombre.

 

Un mp3 Ursula Rucker Humbled

Un disque : Ursula Rucker – Ma'at Mama (!K7)

14:15 Écrit par Fab | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.