13/05/2006

Christine Pilzer, icône yé-yé

Née dans à Nice en 1942, Christine Van den Haute, plus connue sous le sobriquet de Christine Pilzer (le nom de son beau-père), débarque enfant à Paris. Parents actifs rue de la Paix dans le commerce des vêtements, participation (en tant que graphiste) à des magazines comme Mademoiselle Age Tendre, collaboration à des émissions de José Artur, tout prédestinait Christine à entrer dans le monde de la chanson et c’est José Artur qui lui met le pied à l’étrier en la présentant à Vogue Records par l’intermédiaire de Michel Delancray, manager de sa sœur cadette Violaine.

 

La discographie de la blonde parisienne restera toute fois limitée, et cultissime. Deux albums, sortis la même année (1967), où m’on retrouve les fameux Ah-hem-ho-uh-err et Champs-Elysées. Poussée dans le dos de poursuivre dans la musique, elle décide cependant de saborder sa carrière musicale et part faire de la voile aux Antilles en compagnie de son boyfriend de l’époque. A son retour, elle retourne à ses premières amours, le dessin et le design de mode. Dommage pour nous.

 

Plus d'infos ici (en anglais)

Un mp3 Christine Pilzer Ah-hem-ho-uh-err

Un livre : Christian Eudeline – Anti yéyé (Editions Denoël)

16:06 Écrit par Fab | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.