25/05/2006

On Stage : Greg Davis & Sébastien Roux / Chris Corsano / No Neck Blues Band

Le Netwerk organise peu de concerts sur une année, mais à chaque fois il tape en plein dans le mille. Récit d’une soirée extraordinaire, et c’est peu dire.

 

Vingt heures quarante-cinq, le duo Greg DavisSébastien Roux, fait son apparition, chacun derrière son laptop. Et c’est parti pour une seule séquence, divisée en deux parties bien distinctes. Vingt premières minutes d’une electronica concrète et naturaliste qui voit des ruisseaux printaniers flirter avec les bruissements tempétueux, suivies de clicks & cuts abstraits et en rupture de ban totale. Bien, mais ce n’était rien en regard de la suite.

 

Vingt et une heures cinquante, un jeune homme au crâne rasé et au T-shirt à tête de mort se range derrière une batterie, en solo. Ce jeune homme mystérieux, ajouté au programme en dernière minute, c’est le New Yorkais Chris Corsano, participant de la Dream Aktion Unit avec entre autres Thurston Moore et Jim O’Rourke, et collaborateur de Espers ou Jandek. Son set a duré vingt minutes, et elles furent parmi les plus intenses de ma (déjà) longue vie de visiteur de concerts. Rarement autant d’inventivité (au moins une idée toutes les trois secondes), de libre génie et de sens de la musicalité ont été autant mises en valeur par un seul homme derrière quelques fûts et cymbales, accompagnés de ci de là (et toujours par le même homme !) d’un archet glissant sur une corde ou d’un embout de saxo relié à un tube. Grandiose !

 

Vingt-deux heures quarante, alors que nous pensions avoir eu droit à notre lot d’émotions fortes, le No Neck Blues Band est entre en scène (et en transe) pour une seule séquence d’une heure, que je retiendrai toute ma vie. Princes du free rock le plus décapant, équilibristes déjantés aux accents de freak folk et de free jazz, les sept musiciens de la East Coast (NY et Boston) taraudaient gaiement les tortures extatiques et de leur apparente nimportenawakittude ressortait une cohérence sublimement magistrale. A côté d’eux, les Animal Collective (que j’idolâtre pourtant) ressemblent à la Bande à Basile.

 

Quatre mp3 Chris Corsano What Do We Mean By Coaching? 

Chris Corsano What Do We Get From Cricket That We Don't Get From Other Games?

Chris Corsano What Do People Mean When They Say 'He Played Cricket'?

Chris Corsano How Should You Pick Up The Ball And Throw It?

 

Photo : Chris Corsano by Bill T Miller

21:16 Écrit par Fab | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.