26/07/2006

Guillaume Maupin – Folk In A Pleasant Mood

Figure familière de la scène noctambule bruxelloise avec son comparse Patrice Chapo, Guillaume Maupin (ou Mopein) a pour bonne habitude de fréquenter les mêmes lieux que votre serviteur, du Botanique aux multiples activités du label Matamore. Personnage sympathique s’il en est à la ville, c’est sur scène qu’il révèle toute sa verve et son audace, ceux qui l’ont entendu reprendre Captain Beefheart peuvent en témoigner. Fort de son amitié avec les Old Time Relijun qu’il a accompagnés en tournée américaine, Maupin est un artiste complètement à part, prêt à assumer toutes ses exubérances, quitte à mourir avec ses idées. Son premier opus débute en force avec un titre blues punk des plus couillus et enthousiastes (The Manitou) pour enchaîner avec une vraie perle blues lo-fi où toutes les qualités du bonhomme éclatent au grand jour (If Skirts Don’t Grow, reprise d’Adult Rodeo). On passera par contre sur le rigolo mais anecdotique Les Voisins, qui sent trop le conflit de voisinage vécu et revendiqué. Homme atypique, Maupin se lance alors dans un autre blues lo-fi, et dans la langue de Goethe svp (Allemagne Buissonnière), et si le concept peut faire peur, les plus réticents lui reconnaîtront un sens de la ritournelle sensible hors du commun. Imaginez un Daniel Johnston en moins cinglé et bien plus fendard et vous ne serez pas loin du compte.

 

Deux mp3 Guillaume Maupin The Manitou

Guillaume Maupin If Skirts Don't Grow

Un disque : Guillaume Maupin – Folk In A Pleasant Mood (Autoproduction)

Les commentaires sont fermés.