07/09/2006

Sinebag – Près De La Lisière

L’été se termine, d’autres l’ont chanté mieux que moi, et rien ne nous empêche de nous y replonger, sept jours sur sept, vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Comme dans ce second album de Sinebag, où des chants d’oiseaux et autres sons bucoliques se mêlent tendrement à des accords de guitare dignes de F.S. Blumm. Frais et léger comme un matin de juillet au bord de la mer Baltique.

 

En écoute sur le site de l'artiste

La chronique de Benoît Bouquin sur Octopus (+ un morceau en écoute)

Un disque : Sinebag – Près De La Lisière (Ahornfelder)

Les commentaires sont fermés.