16/09/2006

Apparat Organ Quartet – s/t

Groupe islandais formé en 1999, Apparat Organ Quartet est en fait un quintet composé de quatre organistes et d’un batteur dont la vocation initiale était de participer à une série de concerts improvisés organisés par le collectif Kitchen Motors. La description vous paraîtra sèche, elle ne reflète en tout cas pas du tout la spatialité chaleureuse d’une formation enthousiaste aux confins de mille influences, de Stereolab à Kraftwerk en passant par Múm, Steve Reich, le glam rock des seventies, Ellen Allien, Mike Oldfield, Tangerine Dream, voire carrément Sepultura. C’est donc peu dire que l’OVNI est majestueux et enthousiasmant, même si le côté branquignol de leurs compositions risque de mettre à mal les petites certitudes que nous entretenons tous, bien tapi à l’ombre de nos chapelles respectives. En dépit de ses rythmes rock immédiatement familiers, l’album nécessite en effet une bonne dose de remises en question, tant ses écoutes successives dévoilent des richesses structurelles fascinantes. Dans ce millefeuille emberlificoté où les synthés trafiqués jouent à califourchon dans un déluge analogique, la sensation d’être une puce perdue dans le cerveau atteint des cinq islandais donne un sacré tournis. Et ça fait aussi du bien.

 

Un mp3 (via la Blogothèque)Apparat Organ Quartet Ondula Nova

Un disque : Apparat Organ Quartet – s/t (Skelt)

Les commentaires sont fermés.