28/12/2006

Landscape - One

landscapeoneLa galaxie florissante d’un Sébastien Schuller, en orbite islandaise autour de l’astre Sigur Ros, rencontra un beau jour l’univers onirique de Guillaume de Chirac, l’homme averti aux commandes de Landscape. Une sollicitude éparse lui recommanda de ne pas entamer les hostilités avant le troisième morceau d’un disque accroché à un parachute ascensionnel, direction (presque) le meilleur. Jubilatoires dans leur paradis versaillais, les Phoenix se laissaient alors absorber par des ralentis post-rock agglutinés au corps de Yann Encre (Be) et c’était pour mieux laisser la poésie de Matt Elliott s’égarer dans des conjectures fébriles où rodait l’esprit enténébré de Half Asleep (That). D’habitude guère pusillanimes, les Gregor Samsa confirmaient leur réputation et de leur rencontre imaginaire avec Mogwai (We), Guillaume de Chirac et ses acolytes Steffen Charron (remember The Misadventures Of… et leur album s.t.a.n.d.b.y.), Richard Cousin et Cyril Tronchet (Overhead) traçaient une fronde post-rock rêveuse et assagie qui menait dans des brumes forcément écossaises. Quitte à s’égarer une ou deux fois (Do, Against) en chemin sur des sentiers rebattus. 

 

Un disque : Landscape – One (Square Dogs / Cod&s)

Les commentaires sont fermés.