19/01/2007

Badly Drawn Boy – Born In The U.K.

bdb-bornintheukLe constat transperce le cœur du fan que je suis, que j’étais. Car Born In The U.K. est un mauvais disque. Un très mauvais disque. Au diable les quatre pages dithyrambiques du dossier de presse, à le lire, Damon Gough a sorti le plus grand album de pop depuis le White Album. Au diable l’évidence des mélodies, tout le monde sait depuis l’originel (et original) The Hour of Bewilderbeast que c’est là la qualité majeure des compositions du garçon mal dessiné. Le problème est ailleurs, désespérément. Dans cette fichue propension à nous faire croire que l’homme de Bolton détient la clé de voûte de la pop anglaise alors que ses arrangements nous promènent plus du côté de Queen que de Midlake, davantage dans les parages de James Blunt que de The Divine Comedy. Vous pourrez tout me dire, me cracher au visage, m’envoyer des mails d’insulte et encenser la facilité sifflotante des chansons du bonnet le plus célèbre de la pop, je n’en démordrai pas d’un pouce, ce disque m’insupportera au plus haut point jusqu’à la fin de mes jours. Et puis zut, si vous n’êtes pas content, remontez le temps d’un About A Boy et de Have You Fed The Fish, la différence est trop criante pour être passée sous silence. 

 

Un mp3 (via Galaxy fm) Badly Drawn Boy – Born In The U.K. (acoustic)

Un disque : Badly Drawn Boy –  Born In The U.K. (EMI) 

10:41 Écrit par Fab dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mp3, pop, critique, badly drawn boy, emi |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.