16/02/2007

Claire Goldfarb – Or Propos

cd_orproposUn violoncelle lyrique et inquiétant, une voix étrange et habitée (on songe à la rencontre entre Cathy Berberian et Islaja), ce sont les deux ingrédients de la musicienne belge Claire Goldfarb, membre de plusieurs ensembles et orchestres et admiratrice invétérée de l’œuvre du compositeur italien contemporain Giacinto Scelsi. Foin de sarcasmes, alors que tout était pourtant en place pour nous proposer le disque belge le plus obscur – voire le plus froid – de l’année, c’est en désormais fan absolu et conquis que je réécoute jour après jour les dix titres de l’album. Telle une rencontre subliminale entre le freak folk finlandais contemporain, la verve poétique de Luciano Berio ou le lyrisme du concerto pour violoncelle d’Elgar, la musique (le terme n’est ici jamais galvaudé) improvisée de Claire Goldfarb nous revient en une acuité sidérante où les émotions aériennes et raffinées prennent tout leur sens, tout en évitant l’écueil redoutable de la préciosité et du snobisme. Un tout grand album est paru, une toute grande artiste est née, sans doute.

 

Un disque : Claire Goldfarb – Or Propos (homerecords.be)

Les commentaires sont fermés.