15/03/2007

Miho Hatori – Ecdysis

2306335-1Moitié vocale du duo japonais pop (de New York) Cibo Matto, refuge un temps de Sean Lennon, Miho Hatori débute bien mal son premier album solo. Telle une candidate du grand concours Moi aussi je sais faire du Björk, la native de Tokyo en reprend tous les tics sans en retirer l’essence, l’inverse en somme des Under Byen (Ecdysis). Les choses, heureusement, s’arrangent bien vite. Dès le second titre, une mélodie japonisante, poppy à souhait, présente l’humour mélodique des Psapp à la bossa décomplexée de Arto Lindsay (A Song For Kids). Voyageuse toujours, mutine souvent, l’ancienne comparse des Gorillaz passe de la Scandinavie de Stina Nordenstam (revue par Caetano Veloso, ça se nomme In Your Arms) à un Brésil carioca de carte postale envahi par, justement, les Gorillaz (le tubesque Barracuda) en passant par des Caraïbes où Anja Garbarek jouerait des coudes avec Caroline Lufkin – tiens   une autre (semi-)Japonaise – pour terminer première de la course au ramassage de coquillages. Tout cela est très frais et se dégustera sans complexe les doigts de pied en éventail sur la terrasse, les premiers jours de printemps. Ce qui n’exclut pas l’originalité foutraque – et décalée – de la démarche.

 

En écoute sur MySpace

Un mp3 Miho Hatori – Barracuda

Un disque : Miho HatoriEcdysis (Ryko Disc)

21:25 Écrit par Fab dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mp3, critique, pop, bossa, ryko disc, miho hatori |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.