27/03/2007

Basil Kirchin - Particles

basilkirchparticlesLa scène se passe au bar de l’hôtel qui jouxte le Botanique. Flanqué de l’amie Rephlex, j’interviewe le duo Broadcast, un de mes meilleurs souvenirs du genre. Chaleureux et attentionnés, Trish Keenan et James Cargill me parlent de la dizaine d’exemplaires vendus en Grèce (et quelques milliers d'autres ailleurs) de Haha Sound, le prédécesseur de Tender Buttons, le fantastique album qu’ils venaient défendre ce soir-là sur la scène de la Rotonde. Le couple de Birmingham n’est pas pressé, il est détendu comme rarement je le suis, c’est un régal. Il me confie sa nostalgie du Birmingham d’avant les sixties et son amour pour le compositeur Basil Kirchin, son album Abstractions Of The Industrial North surtout. Sans forfanterie, ce ne doit pas être le genre de sa maison, Trish m’avoue l’influence que cet album a exercée sur leur superbe Haha Sound. Depuis cette heure passée en leur agréable compagnie, je guette chaque réédition de l’œuvre du musicien britannique, c’est dire si le moment est venu de jeter une oreille sur Particles, moment free jazz de grande ampleur qui tend à prouver que la musique dite atonale peut aussi être drôle. Et écoutable, ce qui ne gâche rien.

 

En écoute sur Boomkat

Un disque : Basil KirchinParticles (Trunk Records)

Les commentaires sont fermés.