06/05/2007

Shannon Wright – Let In The Light

shannonwright-letinthelightBien des choses ont changé dans la vie de Shannon Wright depuis la fabuleuse écorchure de Over The Sun, le dernier album de la chanteuse américaine (exception faite de sa collaboration avec Yann Tiersen). Trois années se sont écoulées, Shannon est devenue maman et cette naissance semble avoir éclairci – un peu – de ses sourires l’univers tempétueux de l’ex-Crowsdell, en témoigne l’évolution de ses titres d’album, du soleil caché à la lumière entrante. Toutefois, cette sérénité nouvelle ne pourrait bien être qu’un trompe-l’oreille de la première importance, réfugié derrière la part plus grande que le piano tient sur ce septième opus. Car derrière la (relative) luminosité des nouvelles chansons de Shannon pointe l’angoisse perpétuelle de la page blanche, de la malédiction de la condition humaine. Bien sûr, la noirceur sublimée de Over The Sun – impitoyable crochet à l’estomac qui vous secoue pour l’éternité, et ce n’était rien en regard du concert – n’a plus court, ce n’est pas pour autant que les atmosphères nous transportent sur une autre planète où tout ne serait que luxure et petites pépées. Telle une disciple des camarades de nuits sans fin David Eugene Edwards ou Elizabeth Anka Vajagic, Shannon Wright compose des mélodies difficiles – et délicates – dont la superbe maturité renvoie au fond des enfers toutes les Sheryl Crow du monde. Rien qu’à en parler, les frissons me parcourent l’épiderme et ce n’est que le début d’une longue aventure. 

 

En écoute sur MySpace

Un mp3 (via Spinner)Shannon Wright – St. Pete

Un disque : Shannon Wright Let In The Light (Vicious Circle)

Les commentaires sont fermés.