28/06/2007

Half Asleep / SRX – Split LP

m_d511a24220bd90668d0aa05ecebe9c7aLes habitués savent déjà tout le bien que ces pages pensent de Half Asleep, une des (très) rares artistes belges à même de lutter à armes égales avec Jessica Bailiff ou Tara Jane O’Neil. Dans l’attente d’un quatrième (oui, déjà) album, Valérie Leclercq, jamais en reste d’un torrent d’émotions effleurées, propose un Split LP, avec SRX. Qui disait que les anges n’avaient pas de sexe ?

 

En écoute sur MySpace (Le Bonheur)

Un disque : Half Asleep / SRXSplit LP

27/06/2007

Angil + Hiddentracks – Oulipo Saliva

angil-ouliposalivaHommage au célèbre roman La Disparition de Georges Perec, ainsi qu’au collectif OULIPO de Raymond Queneau, le second album d’Angil dépasse – de très loin – le cap des conventions pour atteindre des sommets d’excellence second degré. La suite sur Octopus, c’est notre disque de la semaine.

 

En écoute sur MySpace

Deux mp3: Angil + Hiddentracks – In Purdha

Angil + Hiddentracks – Took No Drugs, Had No Drink

Un disque : Angil + HiddentracksOulipo Saliva (We Are Unique Records)

25/06/2007

The Book Of Knots – Traineater

bookofknotsFondamentalement Big Apple, donc universel, le rock inquiet de The Book Of Knots synthétise le meilleur de la grosse pomme. En archétype du superband – ses quatre membres sont actifs dans Pere Ubu, Tin Hat Trio, Sparklehorse, They Might Be Giants, liste non exhaustive – TBOK dévoile une liste de prestigieux invités (dont Tom Waits et Carla Bozulich) qui ne fait qu’accroître un enthousiasme tout légitime. Echappée dans les interstices de Sonic Youth (View From The Watertower), sa musique s’évade chez Paul Hardcastle (Hands Of Production) avant que le chant ralenti de Carla Kihlstedt ne trouve un magnifique écho post-Neko Case en la harpe de Zenna Parkins (Traineater) ou en l’accordéon de Joel Hamilton (Where’d Mom Go). Bien sûr pas en reste, Tom Waits dévoile ses atours les plus inquiétants sur un Pray de cathédrale sataniste, Mike Watt expire un cauchemar épique (Pedro To Cleveland) tandis que David ‘Pere Ubu’ Thomas fabule une irrésistible boîte à sarcasmes (Red Apple Boy). Passons sur le chant faussement Iron Maiden de The Ballad Of John Henry pour mieux repartir sur Midnight, où le chant de Megan Reilly révèle une Hope Sandoval fascinée par les Cowboy Junkies. Tandis que bien des projets aux noms ronflants n’ont pour unique raison d’être le guet-apens du chaland, The Book Of Knots démontre toute la vitalité d’une scène nord-américaine enviée de par le monde, à juste titre.

 

En écoute sur MySpace

Un mp3: The Book Of Knots (feat. Tom Waits) – Pray

Un disque : The Book Of KnotsTraineater (Anti-)

22/06/2007

Un live inédit de Karen Dalton pour tes vacances

karendalton-bobdylan-fredneilLes disques posthumes, c’est comme se mater Histoire d’O en 2007, ça donne de ces envies de bailler qu’à côté, Le Genou de Claire est le remake de Rambo Au Mont-St-Michel. Sauf quand l’album posthume est de la poignante Karen Dalton et qu’il s’agit d’un live de 1962 enregistré à Boulder, ville du Colorado refuge des artistes folk non-conformistes de l’époque. Et un immense Big Up à Megaphone Music pour le travail d’orfèvre.

 

En écoute sur MySpace

Un mp3 (extrait de In My Own Time, via This Women Coil): Karen Dalton – Take Me

Un disque : Karen DaltonCotton Eyed Joe (The Loop Tapes) - Live in Boulder 1962 (Megaphone Music)

20/06/2007

Oblong – Indicator

oblong-indicatorEnregistré dans le sud de l’Angleterre (le comté rural de Somerset pour être précis), Indicator n’est pas le fruit d’une collaboration de trois impies en quête d’explorations boboïsantes en une campagne mystifiée. Que du contraire, Ben Edwards (alias Benge, co-fondateur du label Expanding) et ses deux amis comparses Dave Nice et Sid Stronach nous entraînent dans une randonnée où la balance de la fébrilité acoustique le dispute à la fermeté électronique. Avec une nette victoire du premier camp – encore qu’il faille plutôt parler de collaboration, voire d’alliance, grâce au travail d’orfèvre réalisé par Edwards dans son studio londonien. Tantôt électro-pop filandreuse et alanguie, sans jamais sombrer dans la crasse paresse mélodique, tantôt mise en abîme de field recordings aux relents ruraux – mais aussi urbains – la musique apaisante (mais sans concessions) du trio britannique parcourt le cours tranquille d’un ruisseau printanier où ses alluvions de pureté electronica, tendance très grande classe, épatent autant qu’ils séduisent. Avis aux esthètes.

 

En écoute sur Boomkat

Deux mp3 Oblong – A303

Un disque : OblongIndicator (Expanding Records)

19/06/2007

Yvat – Chroma

yvat-chromaArchitecte sonore de profession, Yvat réside à Bucarest, est signé sur le label israélien ±G6PD Records et compose de la musique électronique tendance Boards Of Canada / Autechre. Et c’est vraiment très bien.

 

En écoute sur LastFM

Deux mp3 Yvat – Nand

Yvat – Sound Flutter

Un disque : YvatChroma (±G6PD Records)

22:26 Écrit par Fab dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : yvat, electronica, mp3, preview, g6pd records |  Facebook |

18/06/2007

Christina Rosenvinge – Continental 62

crLe nom trahit l’origine – danoise – pas la nationalité, espagnole. Ni les méandres langoureux, sans excès de sentimentalisme aucun, du songwriting de Christina Rosenvinge, loin d’une jeune première (elle est née en 1964) et pourtant si méconnue. Parfois en Hanne Hukkelberg, dont elle ne partage pas les racines scandinaves par hasard, apprivoisée au son de Tori Amos (Continental 62), l’amie de Lee Ranaldo (au chant sur deux duos) et Steve Shelley (batteur sur tout l’album) entraîne le rock des nineties (White Hole) dans une plénitude dont Hope Sandoval se ferait le meilleur des échos (Window). Dans des mélopées, longues en bouches comme elles sont discrètes, dont le mot spectaculaire est banni à tout jamais, l‘approche tantôt jazzy (version Amor Belhom Duo), tantôt pop (voire rock) de la compagne de l’écrivain Ray Loriga épouse les courbes nocturnes d’une Rickie Lee Jones tardive (Helicopter Song), et pousse dans le dernier des ralentis la bossa de ¿Quien Me Querra?, premier des trois titres chantés en espagnol. Les sceptiques crieront à l’absence de prise de risque, nous les renverrons à l’acidité nerveuse de Tok Tok, en oubliant au passage une fin d’album plus anecdotique. Fascinante et maîtrisée, la diversité stylistique de Christina Rosenvinge mérite tous nos suffrages.

 

En écoute sur MySpace

Un mp3 Christina Rosenvinge – A Liar To Love

Un disque : Christina RosenvingeContinental 62 (Smells Like Records)

22:55 Écrit par Fab dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

16/06/2007

The New Pornographers – Challengers

challengersPetits chouchous de ces pages, les Canadiens The New Pornographers pratiquent l’art de l’incision bacharachienne dans les nervures juteuses dont s’abreuvent les Pernice Brothers, Suzanne Vega et le premier Polyphonic Spree. Plus d’explications sur Challengers, quatrième album de la bande à Dan Bejar, Neko Case, Carl ‘A.C.’ Newman & co, dont la sortie est prévue fin août.

 

En écoute sur MySpace

Un mp3 The New Pornographers – My Rights Versus Yours

Un disque : The New Pornographers Challengers (Matador Records)

15/06/2007

The Toids – Unblocked Ears

thetoidsUne ronde balkanique, quelqu’un ? Oui, sur Octopus et c’est Ryan Francesconi qui régale.

 

En écoute sur MySpace

Un disque : The Toids Unblocked Ears (Odd Shaped Case)

13/06/2007

Kimya Dawson te donne rendez-vous vendredi

46374810_lUne jeune maman (Kimya Dawson) + un jeune papa (Angelo Spencer) + un adorable bambin (Panda Delilah) = un double concert ce vendredi 15 juin à la Compilothèque.(Quai des Péniches, 50 - Bruxelles)

 

Deux mp3 Kimya Dawson – Loose Lips

Kimya Dawson – Underground