05/08/2007

Clinic – Funf

clinic-funfCompilation des multiples faces B des dix premières années de Clinic, Funf lamine les terres du groupe américain, des plus familières aux plus hostiles, pour douze vignettes aux alentours de deux minutes chacune. D’un Sergio Leone relooké par Phil Spector (The Majestic) aux MC5 (Nicht) en passant par Brian Molko déguisé en Père Noël (Christmas) ou Pulp revisité par Can, les Doors et le Velvet (The Castle), point de salut dans l’unité, est-ce un mal ? Non, trois fois non, bien que ces douze titres évoquent plus le catalogue de goûts – très sûrs, ceci dit – que l’album pesé au centigramme par des producteurs trop avides de formatages radiophoniques. Troussé, vous l’avez deviné, d’influences explorant jusqu’à l’os le rock le plus sale depuis la bande à Lou Reed et John Cale, les Clinic (re)poussent Pulp dans l’escalier d’une bande-son scatologique (Dissolution: The Dream Of Bartholomew), font groover les Stooges sur un dancefloor 1977 (Magic Boots), allant jusqu’à risquer le cynisme rockabilly sur le peroxydé Lee Shan ou la fronde du mélodica sur Golden Rectangle. Dans la jungle des claviers vintage, des guitares hurlantes et des pianos explosés, Clinic saute avec maestria de liane et liane, rendez-vous dans leur cabanon.

 

En écoute sur MySpace

Un mp3 (via blogs are for dogs): Clinic – The Majestic

Un disque : Clinic – Funf (Domino)

09:56 Écrit par Fab dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rock, pop, psyche, clinic, domino, critique, mp3 |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.