22/09/2007

Animal Collective – Strawberry Jam

ac-strawberryjamMessage d’avertissement à tous les veinards qui ont découvert Animal Collective par la grâce pop acoustique de Sung Tongs et la fragilité sensible des harmonies de Feels, vous risquez d’être troublés, voire décontenancés par la tribalité électronique du présent Strawberry Jam, qui n’est pas sans évoquer quelques excellents souvenirs de Here Comes The Indian, le cinquième opus de 2003. Tournant (encore) plus psychédélique que tous ses prédécesseurs, le (déjà) huitième album de Panda Bear & co démarre sur un coup de folie, le génial Peacebone, qui met l’album sur les rails d’une démesure en son genre, Ariel Pink excepté. D’une richesse fouillée qui fait peu de place à l’équivoque, Strawberry Jam alterne un sens mélodique complexe – comptez un nombre d’écoutes conséquent avant d’en apprivoiser les subtilités vocales à la Pet Sounds version 2007 – et une calligraphie du rythme épique, et par moments carrément solaire (FireWorks). Bien au-delà de toutes les modes qui toutes les quelques semaines agitent le NME, cette nouvelle étape dans l’impeccable discographie du collectif animal nous surprendra encore des années durant. Animal Collective, pour des disques qui durent, et ce n’est pas qu’un slogan.

 

En écoute sur MySpace

Deux mp3 (via my little ghost friend) : Animal Collective – Peacefrog

Animal Collective – For Reverend Green

Un disque : Animal Collective Strawberry Jam (Domino)

Les commentaires sont fermés.