07/10/2007

Arthur & Yu – In Camera

arthur&yu-incameraLes lecteurs assidus de RifRaf n’ignorent pas l’affection toute particulière que nous portons, depuis ses origines, à la Galaxie 500. Dans la constellation du mythique groupe slowcore brille au firmament – et à jamais – l’étoile magique de Damon & Naomi (pour mémoire, deux des trois Galaxie 500), épicentre bleuté d’un monde à la caressante beauté. En sa marge surgit le duo de Seattle Arthur & Yu, et son premier album In Camera. Tels des sonneurs de cloches pour boyfriends romantiques, Grant Olsen & Sonya Westcott font résonner en nos mémoires opalines les échos des merveilleux Camera Obscura (There Are Too Many Birds), dans des contrées où tout maniérisme fleur bleue déplacé – hein, Dean & Britta ? – s’efface au profit d’un hommage pre-mortem à Lee Hazlewood (Afterglow), quand il ne mue pas en tribute du fameux I’ll Be Your Mirror d’un Velvet UndergroundNico aurait cédé le micro à Isobel Campbell. Bien que trempé dans l’encre sixties romantico-psyché, relevé d’une madeleine slowcore early nineties, ce disque charmant demeure parfaitement écoutable en 2007. Good news from the stars, aurait dit Serge. 

 

En écoute sur MySpace

Un mp3: Arthur & Yu – There Are Too Many Birds

Un disque : Arthur & Yu – In Camera (Memphis Industries)

Les commentaires sont fermés.