22/10/2007

Jenny Hoyston – Isle Of

jennyhoyston-isleofNon, camarade, ne jette pas tout de suite aux orties le premier album solo de la Californienne Jenny Hoyston, sous le simple prétexte que le nom ne te dit rien. Déjà, quand tu sauras que la demoiselle native du Texas tenait le micro et la guitare des secoués Erase Errata, ton enthousiasme rejaillira, il aura bien raison. Toi, qui te nourris de la pitance foutraque des Fiery Furnaces, tu te laisseras emporter par l’introductif Spell D-O-G, hanté par le spectre vocal d’Eleanore Friedberger et tu dodineras du ciboulot en pensant à une PJ Harvey lo-fi (Bring Back Art). Quand tu te reposeras au son de l’indie folk Bring Apart, Reattach, tes sens en éveil seront prêts à sursauter au son de l’irrésistible ligne de basse de I Don’t Need ‘Em, avant que tu ne retrouves affalé auprès du tas de bois à écouter la ballade Even In This Day And Age, guitare folk en tête de pont et rancœur riot grrl ravalée. En seconde partie d’album, deux ou trois essais manqués te laisseront le temps de fouiller ta collection de RifRaf, tu constateras que Jenny ne maîtrise pas toujours la tension rock de sa camarade Kim Gordon, voire s’égare sur les sentiers d’une folk classique mal maîtrisée (Send The Angels). Et surtout, que ces dernières lignes ne t’empêchent pas de jeter une vigoureuse oreille à un disque qui en appellera – sois-en sûr – bien d’autres

 

En écoute sur MySpace

Un mp3 : Jenny Hoyston – Spell D-O-G

Un disque : Jenny HoystonIsle Of (Southern)

Les commentaires sont fermés.