18/12/2007

Le sacré foutoir de State Bird

statebird-mostlyUn vrai joyeux bordel que la musique de State Bird. Hein qui ? Simple, au départ, deux gars pas bégueules pour deux jus multi vitaminés (Coby Hartzler & Jared Riblet), une multitude de potes en goguette et des échos de ce tout ce que la pop music – tendance on se marre un bon coup – compte de chaque côté de l’Atlantique, et ailleurs. Trompettes à la Calexico, mélodies hurluberlues à la Herman Düne, chants indiens, en Beatles tendance Sgt Pepper, en Beach Boys d’opérette ou en Scissor Sisters pirates de l’Ohio, n’en jetez plus, leur coupe façon In Case We Die des Architecture In Helsinki déborde d’une vitalité en tout points irrésistible. Alors, heureux ?

 

En écoute (+ mp3) sur MySpace

Un disque : State BirdMostly Ghostly (The Record Machine)

Les commentaires sont fermés.