18/01/2008

Monade bis

monade-monstrecosmicSeule une crasse mauvaise foi permettrait de nier la part essentielle que le groupe franco-britannique Stereolab a jouée dans l'évolution de la pop music d'aujourd'hui, tendance classe intergalactique. Seule (ou presque, n'oublions pas les filles d'Electrelane) formation à avoir réussi l'intégration du krautrock de Can et Amon Düül dans ses structures complexes, la formation de Tim Gane et Laetitia Sadier est déjà inscrite dans le panthéon universel des plus grands groupes de l'histoire. Avec un seul (et décevant, qui plus est) album à son actif, Monade, l'échappée solo de la chanteuse bordelaise, ne peut évidemment prétendre au même titre. Successeur de ce A Few Steps More bien peu mémorable, Monstre Cosmic relèvera-t-il la barre, désormais portée par un vrai quatuor (Marie Merlet, David Loquier et Nicolas Etienne ayant rejoint le projet)? Une fois n'est pas coutume, poser la question n'est pas y répondre.

 

En écoute sur MySpace

Un mp3 : Monade Etoile

Un disque : MonadeMonstre Cosmic (Too Pure)

Les commentaires sont fermés.