31/01/2008

En avril, tu écouteras Tindersticks

tindersticks_myspace_thumbnailLe dernier Tindersticks a beau dater de 2003, le magnifique Stuart A. Staples ne nous avait pas laissé tomber pour autant. Témoin d’un spleen baigné d’une beauté irréelle qui donne plus des envies de révolte intérieure que de pendaison égoïste, son album solo Lucky Dog Recordings 03-04 continue de hanter les esprits pour qui romantisme égale profondeur. C’est évidemment peu dire que le retour du groupe de Nottingham (désormais trio) est un événement majeur de l’année musicale qui débute. Prévu pour fin avril, The Hungry Saw voit un premier titre déjà en écoute - et en téléchargement - sur MySpace.

 

Un mp3: Stuart A. Staples – Marseilles Sunshine

Un disque à venir : Tindersticks The Hungry Saw (Beggars Banquet)

Et pdf dans le RifRaf!

08-02-frLa nouvelle a surpris jusqu’au rédacteur que je suis, notre cher magazine RifRaf est désormais consultable en ligne au format PDF. Intégralement, qui plus est, méchancetés de votre serviteur incluses, et c’est que ça se passe.

21:53 Écrit par Fab dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rifraf, critique |  Facebook |

Initials VD

vladislavdelay-wirecover022008En couverture du Wire de février, le Finlandais Vladislav Delay vient démentir, si besoin était, que le futur des musiques électroniques a un brillant avenir. Rendez-vous sur le nouvel opus du magnifique musicien – le terme lui convient mieux que le mot producteur – qu’est Sasu Ripatti, le vrai nom off stage du fondateur de Humme Recordings.

 

En écoute sur MySpace

Un mp3: Vladislav Delay - Lumi

Un disque : Vladislav Delay Whistleblower (Humme Recordings)

29/01/2008

Xiu Xiu maintient le cap

XIUXIU_KRS484Album après album, la carrière des Xiu Xiu demeure à un réjouissant – autant que terrifiant – haut degré de recherche apocalyptique. Nouvel épisode d'une discographie au sommet de laquelle trône le déjà classique La Forêt de 2005, Women As Lovers voit Jamie Stewart rejoint par un autre incontournable de la musique indépéndance made in USA, le grand Michael Gira pour ne pas le nommer. Les allergiques au Prozac (et à Norah Jones) apprécieront.

 

En écoute sur MySpace

Quatre mp3: Xiu Xiu - In Lust You Can Hear the Axe Fall

Xiu Xiu - I Do What I Want, When I Want

Xiu Xiu - Gayle Lynn

Xiu Xiu - Xiu Xiu - Under Pressure (feat. Michael Gira)

Un disque : Xiu Xiu Women As Lovers (Kill Rock Stars)

28/01/2008

Douze pouces d'angoisse

distance-feelmePlay loud and terrify yourself, on ne pourrait trouver meilleure definition que celle de Boomkat pour le nouveau douze pouces de DJ Distance (aka Distance). Déjà auteur du remarquable album My Demons, le producteur dubstep londonien franchit un nouveau – et angoissant – palier dans la morbidité fugace qui traverse les deux faces de ce vinyl à ne pas mettre entre toutes les oreilles.

 

En écoute sur Boomkat

Un disque : DJ Distance Feel Me / Battle Sequence (Chestplate)

Joseph Arthur prolifique

josepharthurbostonUn très honnête album (Nuclear Daydream), suivi d’un concert affreusement planplan au Botanique, tout cela ne nous empêchera de nous jeter à corps perdu dans Could We Survive, le premier d’une série de quatre EP de Joseph Arthur à venir en 2008, sans même parler du futur LP All You Need Is Nothing. En osant formuler l’espoir que contrairement à son prédécesseur, sorti aux Etats-Unis en 2006 et débarqué en Europe en 2007, tout ça ne mettra plus une année complète à nous parvenir.

 

Un mp3: Joseph Arthur – Rages Of Babylon

Un EP : Joseph Arthur Could We Survive (Lonely Astronaut)

27/01/2008

Stars Like Fleas – The Ken Burns Effect

starslikefleas-thekenburnseffectTroisième écho des Stars Like Fleas, The Ken Burns Effect démontre, plus que jamais, l’affection du duo (de Brooklyn) Shannon Fields - Montgomery Knott pour les Flaming Lips et autres Mercury Rev. La suite sur Octopus.

 

En écoute sur MySpace

Un mp3: Stars Like Fleas - Karma's Hoax

Un disque : Stars Like FleasThe Ken Burns Effect (Talitres)

25/01/2008

Yellow Swans, en fins

yellowswans-atallendsD'album en sept pouces, le mystère des drones angoissants des Yellow Swans s'épaissit, à notre plus grande fureur démantibulée. Dernière livraison en date des prolifiques Gabriel Mindel Salomon et Pete Swanson, At All Ends traverse les brumes vivaces de Belong, perfore les tympans déjà explosés par KTL, sans renoncer à la vocifération vue par Boris. Redoutablement dérangeant, explosivement subtil.

 

En écoute sur Juno

Un disque : Yellow Swans At All Ends (Load Records)

24/01/2008

Worrytrain – Fog Dance, My Moth Kingdom

worrytrain-fogTu t’apprêtais à commettre l’irréparable, les lames t’avaient déjà entamé les veines, quand subitement tu entendis le second album de Worrytrain, l’alias du jeune Américain Joshua Neil Geissler. Soudainement, tu partageas sa lucidité sans égale sur le détestable état du monde, et tu te mis à dresser le classement des horreurs dont le genre humain a été – et sera encore – capable. Tu notas, entre effroi et ravissement, que la nouvelle sortie du label luxembourgeois Own Records s’en était profondément inspiré dans sa quête d’une beauté néo-classique aussi absolue que tragique. Tel morceau t’évoqua la longue descente aux enfers des convoyés vers la mort, en pleine traversée des plaines gelées d’Europe centrale, direction les chambres à  gaz (For Auschwitz, bande-son parfaite du remarquable documentaire De Nuremberg à Nuremberg de Frédéric Rossif), tel autre te rappela le Quatuor Pour La Fin Du Temps de Messiaen, avant de déboucher sur une volontaire cacophonie bruitiste évoquant la crémation des corps décharnés. Ton voisin auditeur de Musiq3 hurla bien au romantisme compassé, et certains passages abondèrent dans son sens (Achtung, God, Cambodia), ses arguments furent toutefois de peu de poids face à une œuvre qui, éprise des Stars of the Lid et d’Arvo Pärt, laisse parler les cœurs déjà ébranlés par les remarquables films bosniaque Grbavica et roumain 4 Mois, 3 Semaines, 2 Jours. Par bribes, une bouffée d’oxygène t'accompagna même dans une vie nouvelle (The Moth Screamed Harvest), dont le bruit et la fureur (entre free jazz exacerbé et requiem pour combattants mutilés) n’étaient jamais bien loin, toutefois. Et si en d’autres temps, maints infâmes régimes auraient jugé les compositions « entartet » (dégénérées), Fog Dance, My Moth Kingdom secoua – par moments – le cocotier de tes certitudes au plus haut point, et tu remercias Joshua Neil Geissler de son précieux concours.

 

En concert au café Zébra (Bruxelles) ce samedi 26 janvier

En écoute sur MySpace

Un disque : WorrytrainFog Dance, My Moth Kingdom (Own Records)

22/01/2008

Inlandsis, premiers froids, première déception

inlandsis-premiersfroidsTrès fortement inspirée de Plaid, la froideur glaciale du génie en moins, l’electronica mélodique du trio français Inlandsis mérite une énorme mention dans les manuels du parfait petit bidouilleur. A la lettre S comme scolaire.

 

En écoute sur MySpace

Un disque : Inlandsis Premiers Froids (Arbouse Recordings)