10/02/2008

Frightened Rabbit – Sing The Greys

frightenedrabbit-singthegreysHabitués que nous sommes aux plaisirs divers de la foisonnante discographie fatcatienne, nous avons d’abord été surpris, puis bien vite agacés, d’entendre le pop rock très down-to-earth du trio Frightened Rabbit signé sur le prestigieux label anglais. Non que les chansons du groupe soient déplaisantes, certaines tiennent même le milieu du pavé, à condition de ne pas être tombé amoureux d’Interpol en 2005. Cette note positive mise de côté, nous nous concentrerons sur quelques détails de ce premier effort, et ils sont absolument insupportables. En tête de liste des défauts les plus rédhibitoires, le chant de Scott vaut son pesant de disques avariés, tant il nous rappelle un certain Chris Martin (Coldplay) qui se rêverait en Robert Smith (The Cure), sans même parler des écarts de justesse du jeune homme quand il s’égare dans les aigus. Ajoutez-y des arrangements pas originaux pour deux accords de Maxïmo Park, entre autres choses, et vous obtiendrez un fameux ratage sur (presque) toute la ligne. Une chose est déjà sure, on ne risque pas de refaire le coup du ‘ah, mais je préférais le premier’ quand sortira le second effort du lapin effrayé, qui devrait être produit par Peter Katis (Interpol, Mercury Rev).

 

En écoute sur MySpace

Un mp3 : Frightened Rabbit – Fast Blood (Live at SXSW)

Un disque : Frightened Rabbit Sing The Greys (Fat Cat)

 

Les commentaires sont fermés.