20/03/2008

Baby Dee, comme Antony

142_x600_music_babydee_prevA l’instar de la très glamour diva Marie-France, il serait idiot de limiter la personnalité de la chanteuse américaine de cabaret folk Baby Dee à sa seule condition de transsexuelle. Pas tombée de la dernière pluie avec ses cinquante-cinq années à l’horloge biologique, cette amie intime d’Antony Hegarty et de David Tibet (Current 93) préfère éviter – on la comprend aisément – toute allusion directe à son identité sexuelle, qu’elle balaie d’un revers de la main en interview. Musicalement, qui adore les Johnsons (dont Baby Dee est la harpiste) du sieur Hegarty se retrouvera en pays conquis, ceux qui rêvent que l’expressionnisme ravageur de Rufus Wainwright – la comparaison n’est en rien stylistique - reprenne Kurt Weill le seront tout autant. Et pour couronner le tout, c’est Bonnie ‘Prince’ Billy qui produit l’album, premier de son auteur sur Drag City.

 

En concert à l’AB le 16 avril

En écoute sur MySpace

Un mp3 : Baby Dee – Safe Inside The Day

Un disque : Baby DeeSafe Inside The Day (Drag City)

Les commentaires sont fermés.