21/04/2008

The Cave Singers – Invitation Songs

thecavesingersElles débutent pourtant bien, les premières secondes de Invitation Songs, premier effort du trio de Seattle The Cave Singers dont la légende prétend que le guitariste Derek Fudesco (un nom à retenir) n'a découvert l'instrument que voici peu. C'est d'abord la voix nasillarde du chanteur Pete Quirk qui frappe l'auditeur, tant sa ressemblance avec l'organe vocal de Gordon Gano des Violent Femmes est confondante de vérité. Quelque part aussi, nous retrouvons la part d'âme des Two Gallants quand ils plongent la part crasseuse de leur folk bluesy dans un punk que Bob Dylan aurait rêvé d'endosser, s'il s'était orné d'une crête à la Johnny Rotten. Sauf qu'en dépit de très bonnes chansons (mélodiquement s'entend) et de très bons musiciens (dont la guitare citée plus haut, souple et abrasive à la fois), le disque ne décolle jamais et donne surtout envie de revisiter la discographie des tapettes violentes et des deux galants déjà évoqués. D'autant plus dommage que la quasi-totalité des morceaux renferme un potentiel d'excitation sonore qui ne demandait qu'à exploser. 

 

En écoute sur MySpace

Un mp3 (via Captain Obvious) : The Cave Singers – Helen

Un disque : The Cave Singers Invitation Songs (Matador Records)

 

En clip : The Cave Singers – Dancing On Our Graves 

 

 

Les commentaires sont fermés.