28/04/2008

Bobby And Blumm – Everybody Loves

bobbyandblumm-everybodylovesNous étions restés un long moment sans nouvelles fraîches de Frank Schültge (aka FS Blumm), le temps sans doute pour le magnifique musicien allemand de convaincre la douce Ellinor Blixt (alias Bobby Baby) de l’accompagner, auriculaires enroulés dans une frémissante aventure nommée Everybody Loves. Enrobée du subtil jeu de guitares de comparse masculin, soumise ça et là aux discrets soubresauts d’une discrète electronica, la jolie voix de la chanteuse suédoise énonce en toute souplesse murmurée des mélodies où la caresse de la vie à deux remplace le mal de vivre en solitaire. Proche des moments les plus intimes d’une Keren Ann qui serait cousine de Susanna Karolina Wallumrod, la diction racée de mademoiselle Blixt décline sous de multiples facettes l’intimité retrouvée d’une Juana Molina qui, pour le coup, aurait oublié de s’emmêler les pinceaux dans ses bidouillages électroniques. D’un point de vue plus strictement mélodique, l’ensemble des chansons tient subtilement une route tracée de Stina Nordenstam (pour le côté doucereux sans la mièvrerie) à Caroline Lufkin (et ses mutines comptines). Toutes des références auxquelles il conviendrait désormais d’ajouter le duo germano – suédois et son très beau disque.

 

En écoute sur MySpace

Un mp3 (via Eardrums) : Bobby And Blumm – Not At Home

Un disque : Bobby And Blumm Everybody Loves (Morr Music)

Les commentaires sont fermés.