20/05/2008

Meg Ashling, entre Loretta et Alela

megashlingElevée au sifflement du train qui la réveillait chaque nuit sur le coup de trois heures du mat', la country girl – plus une bonne dose de folk (Ramblin Cowboy) – Meg Ashling décline en des couleurs traditionnelles, patinées de teintes sixties girlie pop (Move Down The Line), voire fifties (Lovely Like Wine, de ce côté de Patsy Cline) au charme aussi ravageur que suranné. Les dévoreurs d'Emmylou Harris et Loretta Lynn vont adorer, ceux d'Alela Diane itou!

 

En écoute sur MySpace

Un disque : Meg Ashling Look At The Moon (Autoproduction)

Les commentaires sont fermés.