17/06/2008

Stephane Leonard, en fanfare

Stephane Leonard – Lykkelig DyrLes amis de Stephane Leonard sur MySpace attirent déjà l’attention. Entre Antonin Artaud et Lars Von Trier en passant par… Leonard de Vinci (à quand la page Meetic ?), le musicien et cinéaste berlinois tente l’aventure écartelée entre bruitisme frondeur (quelque part du côté de Yasuano Tone) et ambient inquiète (Janek Schaefer, par là). Et là aussi, c’est notre attention qui pivote, attirée tel l’aimant par ses méditations rugueuses entre Fennesz et Svarte Greiner.

 

En écoute sur MySpace

Un disque : Stephane Leonard  Lykkelig Dyr (HeilsKabaal Records)

Les commentaires sont fermés.