13/08/2008

Yasushi Yoshida – Little Grace

yasushiyoshida-littlegraceTantôt lyriques, sans tomber dans le piège du bavard, tantôt tempétueuses (mais plus rarement), les compositions du Japonais Yasushi Yoshida (né en 1978) font principalement appel aux instruments acoustiques sur ce second effort. Là où voici deux ans, son début Secret Figure passait le piano et le violon à la moulinette de l’electronica, le musicien d’Osaka vogue entre classicisme contemporain à la Gavin Bryars (cette sublime partie de violoncelle sur l’ouverture Permanent Yesterday) et cavalcade rock à la manière d’Efterklang (les rythmes du second titre Greyed). Ancien collaborateur de Her Space Holiday, Arab Strap et de sa camarade de label Piana, Yoshida se complait parfois dans un éther néo-romantique aux effluves compassées (les dix minutes interminables de Thread Still), perdant ainsi le fil d’une conversation que les Suédois de Tape maîtrisent à la perfection sur leur dernier Luminarium. Heureusement, d’autres occasions le montrent sous une lente sérénité magnifique de densité vaporeuse – oui, c’est un oxymore – à l’image des 7’39 du lentissimo Three Winters Our Trace, où un violoncelle, un piano et des percussions rivalisent d’une discrétion belle comme elle est triste.

 

En écoute sur MySpace

Un disque : Yasushi Yoshida Little Grace (Noble)

Les commentaires sont fermés.