25/08/2008

Ils s'appelaient Pärson Sound

parsonsoundC’est un des secrets les mieux gardés du rock psychédélique de la fin des sixties que le sextuor suédois Pärson Sound, et pour cause. Au cours de la brève carrière du groupe (1967-68), aucun album ne vit le jour et il fallut attendre le vingt-et-unième siècle pour que surgisse la compilation éponyme, parue en 2001. Renommé en 1968 International Harvester, puis Harvester et enfin Träd, Gräs & Stenar – oui, tout ça – le groupe présentait un son incroyablement moderne et avant-gardiste pour son époque, à qui il ne faisait aucune concession. Précurseur d’un certain krautrock, celui d’Amon Düül par exemple, mais aussi de projets rock barrés bien plus tardifs – Sunburned Hand of the Man ou Wooden Shjips, pour n’en citer que deux – la formation de Stockholm décuple les énergies, tout en haut d’une discothèque aux forts relents de LSD. Le nôtre, le leur.

 

En écoute sur MySpace

Un disque : Pärson Sound – Pärson Sound (Subliminal Sounds)

Les commentaires sont fermés.