13/09/2008

Une longue nuit de 18 années

Jim-ORourke-Long-NightA l’heure où la crème de la crème de l’electronica des années quatre-vingt-dix retrouve un sommet plus que jamais stratosphérique, c’est au tour du très majeur Long Night de Jim O’Rourke de refaire la une du département ambient, subdivision drone. Composé de deux très longues pièces d’un peu moins de quatre-vingt minutes chacune, l’œuvre du musicien américain – enregistrée en 1990 – prend plus que jamais son sens à l’heure où Eliane Radigue voit peu à peu s’élever la statue qui la verra côtoyer Luc Ferrari et Tony Conrad. Absolutely essential, in other words.

 

En écoute sur Boomkat

Un disque : Jim O’Rourke Long Night (Streamline Records)

Les commentaires sont fermés.