02/10/2008

Hitchcock Go Home – You Cannot Be Serious!...

HITCHC~1C’était en 2004 – une éternité dans le calendrier de la hype – et déjà les Hitchcock Go Home tenaient compagnie à Cyann & Ben, ça s’appelait Yes, You’re Dead. Le temps passé à naviguer entre leur Grenoble natal et leur Paris d’adoption (quatre ans tout de même), les cinq membres du groupe ont pris le temps de peaufiner leurs mélodies post rock, dont n’est exclue ni la douceur du chant de Fanny (A Dawn For Lanark), ni la tentation radioheadienne (Odd). A l’écoute des neuf titres de ce second effort, ils ont rudement bien fait de nous faire patienter, tant la qualité musicale est au rendez-vous. Pour grincher un peu, on pourrait citer deux ou trois détails guère fondamentaux, tel ce chant sur Something You Can’t Hide dont l’admirable partie de banjo cache mal les échos très Matt Bellamy (mais en mode assoupi) de la voix. Une chose ne fera en tout cas pas débat, c’est le travail sonore fouillé du quintet, qui plus est jamais pris en défaut de maniérisme ou de pompiérisme. Tressant des séquences dont le dynamisme tranche dans le vif, à l’image de cette basse qui fait le boulot sur Pale Or Blue ou de ce banjo lumineux sur Where You Are, les Hitchcock Go Home donnent ainsi à leurs chansons les moyens instrumentaux dont tout fan de musique pop devrait avoir envie.

 

En écoute sur MySpace

Un disque : Hitchcock Go Home You Cannot Be Serious!... (Drunk Dog)

Les commentaires sont fermés.