06/10/2008

Sharron Kraus – The Fox’s Wedding

sharronkraus-thefoxsweddingLoin d’être une novice de la folk music, celle d’Espers, d’Islaja ou de Fursaxa, Sharron Kraus en est déjà à son cinquième album solo, sans compter ses autres projets Leaves From Off the Tree (en compagnie de Meg Baird et Helena Espvall) et Tau Emerald (avec Tara Burke). Absolument impeccable de bout en bout, The Fox’s Wedding réussit la gageure suprême de concilier l’intemporalité de son propos et la modernité de son époque. Déjà des classiques de la musique folk alors qu’ils n’ont que quelques mois (à l’exception de Thrice Toss Those Oaken Ashes, écrit par Thomas Campion à la fin du seizième siècle), les douze titres de l’album baignent dans une ambiance légèrement acide, résultat de la fréquentation assidue de la musicienne d’Oxford avec ses amis Greg Weeks et Meg Baird (Espers), qui ne théâtralise jamais un propos qui n’en a pas besoin, et c’est admirable. Derrière une modestie dont nous lui saurons gré à jamais, la docteur en philosophie de la Oxford University – c‘est ça, la classe – débroussaille l’héritage de John Dowland, tout en lui conservant l’immense respect qu’elle lui voue, en le soumettant à la critique de ses contemporaines, qu’elles soient appalachiennes, finnoises ou anglaises. Comme en plus, elle est accompagnée de musiciens de la plus haute tenue (ah, les arrangements de cordes de In The Middle of Summer!), ne reste plus qu’à se taire. Pour encore mieux apprécier.

 

En écoute sur MySpace

Un disque : Sharron Kraus The Fox’s Wedding (Durtro / Jnana)

Les commentaires sont fermés.