09/10/2008

Alva Noto – Unitxt

alvanoto-unitxtCela fait des années que chaque sortie de Carsten Nicolai – alias Alva Noto – est scrutée à l’aune de la même envie click ‘n cuts, formidable de précision, glaçante de vitalité robotique. Deuxième publication du Berlinois en 2008 (la première Transform est une réédition du disque sorti en 2001 sur Mille Plateaux), Unitxt approfondit le sillon tracé sur le remix du björkien Innoncence (extrait de l’album Volta de l’Islandaise ), en un registre encore plus radical. Au-delà de sa magique – et inquiétante – obsession pour un monde contrôlé par des machines d’une implacable froideur, le boss de Raster-Noton fait appel au poète et perfomer français Anne-James Chaton sur deux morceaux (u_07 - des extraits de factures, des cartes de crédit sorties du portefeuille de Nicolai – et u_08-1 - des suites de chiffres en français). Son flow implacable de robotisme transcende de magistrale façon les séquences numériques de Nicolai, parvenant de sa voix caverneuse à encore abaisser de plusieurs degrés une température sonore déjà frigorifiante. Bien sûr complètement au sommet du genre, à des années-lumière de ses contemporains, le compositeur né dans la Karl-Marx-Stadt de l’époque où la République Démocratique Allemande faisait la nique à l’Ouest (aujourd’hui Chemnitz) balance le cadavre de Kraftwerk au surgélateur (u_08) avant un néant bruitiste total, composé de quinze courtes plages (de quelques secondes à 1’45) transcriptions sonores de données informatiques (des fichiers jpg, entre autres). Et vous n’avez encore rien entendu.

 

En écoute sur Boomkat

Un disque : Alva Noto Unitxt (Raster-Noton)

Les commentaires sont fermés.