07/11/2008

Sudden Infant – Psychotic Einzelkind

Sudden Infant - Psychotic EinzelkindPersonnage à part de la scène noise de ces vingt dernières années, le Suisse Joke Lanz n’en bien sûr pas à son coup d’essai sur cet enfant unique psychotique. Turbulent comme jamais, tout en ajoutant une grosse pincée de punk jazz au second degré tranchant, Lanz s’associe à son compatriote Christian Weber (basse, caisse claire) et au Greco-Anglais Bill Kouligas (électronique, percussions), pour un disque à mettre en toutes les oreilles des adorateurs de 16-17. Il débute par l’incroyable Somniphobia et sa ligne de basse entêtante confrontée à des percussions violentes dignes du meilleur de la scène norvégienne (ce n’est pas pour rien que Lasse Marhaug signe le remix de Tandoori Chicken Scooter III en fin de disque, occultant sa dynamique orageuse pour une défonce ambient aéroportuaire). Par moments, l’ombre du tentaculaire Kevin Drumm masque des atmosphères déjà entendues ailleurs, en mieux (chez Editions Mego), ce n’est que pour mieux transiter vers des furies rock bruitistes dignes des divers projets parallèles des membres de Sonic Youth (Thurston Moore est d’ailleurs au remix de Somniphobia). Les moments plus calmes – il y en a, on vous le jure – évoquent davantage l’abstraction faite art de Lawrence English à la rencontre de Supersilent, ce qui n’empêche pas le trio de nous balancer le tubesque – au sens underground du terme – Beautiful Tile et son enivrant gimmick de basse cold wave. Prends garde à toi, camarade.

 

En écoute sur MySpace

Un disque : Sudden Infant Psychotic Einzelkind (Blossoming Noise)

Les commentaires sont fermés.