10/11/2008

Max Richter – 24 Postcards In Full Colour

maxrichter-24postcardsActeur essentiel de son époque, compositeur magnifique, Max Richter ne peut nous décevoir, son récent en est une nouvelle preuve. Pour chipoter, on ergotera bien sur quelques influences discutables, dont celles de Yann Tiersen sur le déchirant H in New England – difficile de ne pas verser une larme, elles sont toutefois d’un poids minime face à la cavalcade d’émotions fortes que nous procure son nouvel opus, uniquement disponible en vinyl ou en téléchargement. En homme de goût, le musicien écossais s’imprègne ici de l’incroyable écorchure de l’Américain Joshua Neil Geissler aka Worrytrain sur son album Fog Dance, My Moth Kingdom, là du pianisme souverain et élégiaque de Sylvain Chauveau, sans oublier l’incontournable poésie électronique d’un Tim Hecker sur Radio Amor. Quelques grincheux feront même le reproche à l’homme d’Edinburgh d’écrire une musique aux accents tonals et néo-classiques, nous les ignorerons de plus belle pour apprécier à leur juste valeur – très haute dans nos cœurs et nos esprits – ces vingt-quatre miniatures inspirées et inspirantes.

 

En écoute sur MySpace

Un disque : Max Richter 24 Postcards In Full Colour (Fat Cat)

Les commentaires sont fermés.